France : une droite populiste bien installée. Et en Suède ?

France : une droite populiste bien installée. Et en Suède ?

Partagez
Sverigedemokraterna et le FN, deux partis politiques d'extrême droite en Suède et en France
Sverigedemokraterna et le FN, deux partis politiques d’extrême droite en Suède et en France

Lundi 24 mars 2014. Les bons résultats du Front national aux élections municipales d’hier confortent ce parti d’extrême droite français comme un acteur désormais incontournable de la vie politique française en s’établissant comme le troisième parti après le PS et l’UMP.

Ce constat est le fait le plus marquant de cette élection. Plus marquant que le recul du parti socialiste – prévisible puisqu’il s’agit du parti au pouvoir – plus marquant que les bons scores de l’UMP – également prévisibles puisque dans l’opposition, un parti bénéficie toujours du vote contestataire. Plus marquant aussi que le niveau record d’abstention qui a gagné plus de cinq points à 38,72% par rapport aux mêmes élections de 2008, même si on peut vraisemblablement corréler la force du vote FN et le taux d’abstention.

Les résultats du 1er tour des élections municipales en France et l’installation d’un parti extrême dans le jeu politique français ont été peu commentés en Suède. Cela n’a fait l’objet que d’un article dans le Dagens Nyheter (DN) où la correspondante de ce journal à Bruxelles, Annika Ström Melin, estime que la montée du FN aura une influence politique dans le reste de l’Union européenne dont la France est un des plus grands Etats membres.

La journaliste fait également observer que si les partis d’extrême droite reculent dans certains pays de l’Union comme le Vlaams en Belgique ou la Ligue du nord en Italie, ils deviennent plus puissants en Grèce, en Hongrie, en Slovaquie, en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas, en Finlande, au Danemark, et en Suède.

Montée de la droite populiste en Suède
Montée de la droite populiste en Suède (Cyril  Coulet, Documentation française)

Parti populiste de droite en Suède

Le parti suédois populiste « Sverigesdemokraterna » (Démocrates de Suède) avec des élus siégeant au Parlement (20 des 349 députés) et dans les différentes communes (7 élus sur 61 à Malmö, 3 sur 61 à Västerås) est un des huit partis politiques suédois représentés dans des instances élues.

Depuis les dernières élections générales de 2010, ce parti représente près de 6% des résultats électoraux.

Comme les autres partis populistes de droite scandinave, les Démocrates de Suède disent vouloir défendre les intérêts du « peuple-classe » contre les « gros », du « peuple-nation » dont l’identité est menacée par l’Union européenne et du « peuple-souverain » dont la volonté n’est pas prise en compte par les « élites » éloignées de la réalité.

Les Démocrates de Suède mettent régulièrement en avant les dangers du multiculturalisme et plus particulièrement ceux de l’Islam dont les valeurs seraient incompatibles avec celles des pays scandinaves. Le discours dénonçant la présence d’un trop grand nombre d’immigrés, même discret existe dans un pays où la part des migrants de première génération et de leurs descendants est de 14,71% (janvier 2011).

S’il est difficile de mesurer l’impact des Démocrates de Suède dans la politique publique mise en oeuvre par le gouvernement suédois, on remarque cependant un durcissement des règles de la politique migratoire du pays. Celle-ci est également encadrée plus globalement par l’Union européenne, elle-même sous la pression de la montée des partis extrêmes en Europe.

En Suède, les prochaines élections générales auront lieu en septembre prochain. Les débats entre les partis politiques ne portent pas particulièrement sur les sujets des immigrés ni sur ceux liés à la sécurité. Ils se concentrent principalement sur l’éducation et la formation dont tous estiment qu’elles sont la clé pour faciliter l’accès au marché du travail, dans un contexte de chômage élevé.

@ Pour aller plus loin :
l’excellent article de Cyril Coulet dans la Documentation française
le journal DN et l’interview de leur correspondante à Bruxelles
le site du parti « Démocrates de Suède » (Sverigesdemokraterna)

 

Le parti populiste suédois "Démocrates de Suède" : faits et chiffres
- idéologie : parti social conservateur, défense des valeurs et traditions suédoises, lutte contre le multiculturalisme, politique de protection sociale réservée aux Suédois
- parti créé en 1988
- président : Jimmie Åkesson (né en 1979) depuis 2005
- 2,9% des suffrages aux élections générales de 2006
- 6,2% des suffrages aux élections générales de 2010
- 10% d'intentions de vote aux prochaines élections générales de 2014 (sondage mars 2014, institut Demoskop)
- 20 députés au Parlement suédois (sur 349)
- aucun député au Parlement européen
- 3 élus au conseil municipal de Västerås

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *