Les Nations Unies critiquent la Suède pour le traitement des handicapés

Les Nations Unies critiquent la Suède pour le traitement des handicapés

Partagez
Actualités politiques Les critiques des Nations Unies sur la politique suédoise vis à vis des handicapés
Les critiques des Nations Unies sur la politique suédoise vis à vis des handicapés

Vendredi 25 avril 2014. Incroyable mais vrai. Alors que la Suède est toujours citée – notamment en France – comme un pays exemplaire pour ses efforts à destination des personnes à mobilité réduite, elle vient de faire l’objet de critiques des Nations Unies. En effet, un rapport de l’organisation internationale pointe les manquements de la Suède dans sa politique visant à faciliter l’intégration des handicapés dans la société.

Le Comité des droits des personnes handicapées de l’ONU, chargé de surveiller l’application de la Convention des personnes handicapées par les États signataires, affirme en effet dans son rapport que le projet de loi du gouvernement suédois en matière d’insertion des personnes à mobilité réduite, ne respecte pas entièrement les termes de la Convention.

Le Comité regrette que la Suède ait jusqu’ici appliqué la Convention en laissant à la justice et aux collectivités locales l’interprétation des textes sans législation nationale et conteste le projet de loi du gouvernement, qui devrait rentrer en vigueur le 1er janvier 2015, sur une trentaine de points. Comme par exemple celui qui limite aux entreprises de plus de 10 salariés l’obligation d’aménager tous les espaces de façon à les rendre accessibles aux handicapés. La formation concernant l’aide à apporter aux personnes à mobilité réduite du personnel éducatif scolaire ou des salariés du secteur public est également jugée insuffisante.

Le rapport des Nations Unies va plus loin dans les détails : il critique le manque de discernement dans les analyses du gouvernement suédois pour savoir si une femme handicapée est discriminée plus parce qu’elle est femme ou parce qu’elle est handicapée.

On comprend alors que pour nourrir le dossier  le Comité ait été obligé d’aller chercher des poux dans la tête.

En Suède, bâtiments administratifs, écoles, restaurants, cafés, bibliothèques et même les salles de sport disposent de portes automatiques, de rampes d’accès, d’ascenseurs aménagés. Contrairement au métro parisien, toutes les stations de métro de Stockholm sont équipées d’ascenseur ou d’escaliers aménagés pour les chaises roulantes. Les bus ont systématiquement des accès dédiés aux passagers à mobilité réduite. Dans la rue, les feux rouges sont dotés d’équipements sonores pour aider les piétons aveugles. Quant à la langue des signes, la Suède est un des rares pays à la considérer comme une langue des minorités.

La Suède a été très active dans la rédaction des termes de la Convention qu’elle a appliquée en Suède dès 2009. Le pays est même signataire du Protocole facultatif qui permet d’adresser des plaintes individuelles directement au Comité des Nations Unies.

Le rapport cu Comité des Nations Unies a été diffusée en même temps que celui concernant l’Azerbaïdjan et le Costa Rica. Les trois rapports contiennent chacun environ 9 pages…

 

La Convention relative aux droits des personnes handicapées est une convention internationale visant à  » promouvoir, protéger et assurer la pleine et égale jouissance de tous les droits de l’homme et de toutes les libertés fondamentales par les personnes handicapées et de promouvoir le respect de leur dignité intrinsèque.
Par personnes handicapées on entend des personnes qui présentent des incapacités physiques, mentales, intellectuelles ou sensorielles durables dont l’interaction avec diverses barrières peut faire obstacle à leur pleine et effective participation à la société sur la base de l’égalité avec les autres ». (art. 1er de la Convention).

Cette convention a été signée par 158 Etats et ratifiée par 144 pays comme la France et la Suède. L’Union européenne où vivent quelque 80 millions d’handicapés, est devenue pour la 1ère fois partie à un traité des droits de l’homme en ratifiant cette convention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *