Universités françaises et suédoises : de moins en moins bien classées

Universités françaises et suédoises : de moins en moins bien classées

Partagez
Actualité L'université suédoise Karolinska institutet figure parmi les 50 meilleures universités du monde
Karolinska institutet figure parmi les 50 meilleures universités du monde

Mardi 22 avril 2014. Les universités de France et de Suède semblent partager le même chemin dans le classement international des établissements d’enseignement supérieur. Elles sont de moins en moins représentées, non pas dans le top 10 où elles n’ont jamais figuré, mais dans le top 100 du classement publié annuellement par le magazine britannique Times Higher Education.

L’année dernière, quatre universités françaises en faisaient partie contre trois en 2013-2014 : École  normale supérieure (65ème place) , Polytechnique (70ème) et l’Université Pierre et Marie Curie (96ème). On observe le même déclin en Suède avec trois établissements classés l’année dernière contre une seule en 2013-2014 : Karolinska Institutet, qui se hisse tout de même à la 36ème place. En l’espace d’un an, l’Université de Lund (Lunds Universitet) a perdu 43 places pour se retrouver en 123ème position !

Ces résultats sont à rapprocher de ceux de la dernière enquête PISA de l’OCDE qui évalue les compétences et les connaissances des jeunes de moins de 15 ans du monde entier : la Suède décroche brusquement avec une chute de 13 places alors que le système suédois d’évaluation des élèves du secondaire à l’entrée des universités ne laisse pas apparaître une baisse de niveau.

Il n’est donc pas alors étonnant que la qualité des étudiants – et donc des universités – diminue – si la sélection s’aligne sur le niveau en baisse des élèves du secondaire.

En 2012-2013, la Suède compte 415 000 étudiants – contre 390 000 six ans plus tôt – et 42% des jeunes de 24 ans sont étudiants. Ce qui place les jeunes Suédois parmi les plus éduqués du monde.

Pourtant, ceux-ci, comme en France, sont victimes du chômage, ce qui attise le débat sur la nécessité de réformer le système d’évaluation des élèves et la qualité de la formation universitaire. De plus en plus orientées vers la recherche et la publication d’articles, les universités délaissent l’enseignement pur. Or la qualité de l’enseignement est un facteur essentiel pour attirer les meilleurs étudiants et ainsi permettre à la Suède de se maintenir parmi les pays les plus avancés et innovateurs du monde.

Reste alors la question essentielle de la qualité des professeurs d’université et donc de leur formation, de leur statut et de leur rémunération, soit autant d’éléments qui incitent les meilleurs à partager et diffuser efficacement leur savoir.

 

Universités en Suède : faits et chiffres
- Classement des universités suédoises du magazineTimes Higher Education 2013-2014 (entre parenthèse 2012-2013) :
36 Karolinska Institutet (32)
103 Stockholms universitet (131)
111 Uppsala universitet (87)
117 KTH (187)
123 Lunds universitet (80)
201-225 Göteborgs universitet, places partagées (201-225)
251-275 SLU, Sveriges lantbruksuniversitet, places partagées (226-250)
276-300 Chalmers tekniska högskola, places partagées (226-250)
301-350 Umeå universitet, places partagées (201-225)

- année 2012-2013 : 415 000 étudiants
- année 2006-2007 : 390 000 étudiants
- 42 % des jeunes de 24 ans en 2012 sont étudiants

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *