A quelques jours des élections européennes,
la fin de la seconde guerre mondiale est célébrée à travers l’Europe

A quelques jours des élections européennes,
la fin de la seconde guerre mondiale est célébrée à travers l’Europe

Partagez
Actualités politique histoire Alors que leur pays est resté neutre pendant le conflit, Les Suédois se rassemblent le 7 mai sur la Kungsgatan de Stockholm pour célébrer la fin de la 2nde guerre mondiale
Alors que leur pays est resté neutre pendant le conflit, Les Suédois se rassemblent le 7 mai sur la Kungsgatan de Stockholm pour célébrer la fin de la 2nde guerre mondiale

Jeudi 8 mai 2014. Aujourd’hui, la France ainsi que de nombreux autres pays européens célèbrent la fin de la seconde guerre mondiale qui fut, avec 60 millions de morts soit 3% de la population mondiale, la plus meurtrière de l’histoire de l’humanité.

Appelée Fête de la victoire, victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie dont les forces armées signèrent leur reddition le 7 mai 1945 à Reims avec une fin des combats le 8 mai, le temps que les ordres arrivent dans toutes les unités, cette journée de commémoration est déclarée fériée en 1953.

Le président Charles de Gaulle, lui retire le caractère férié en 1959 et Valery Giscard d’Estaing supprime la célébration de la victoire en 1975 pour apaiser les relations avec l’Allemagne.

François Mitterrand, le lendemain de son élection à la présidence de la République en 1981, rétablit la journée de 8 mai comme commémoration nationale de la fin de la seconde guerre mondiale.

A la veille de la fête de l’Europe célébrée le 9 mai dans toute l’Union européenne, on comprend la difficulté de commémorer la capitulation de l’Allemagne, pays fondateur de la Communauté européenne et partenaire politique et économique le plus proche de la France.

Mais on peut aussi considérer cette commémoration dans sa dimension européenne en se référant à la paix qui s’est finalement imposée après la plus grande barbarie européenne. Celle-ci a imposé aux Etats européens de trouver un moyen irréversible de ne plus se faire la guerre. C’est dans cette logique de paix que s’est construite l’Union européenne, par étapes avec d’abord la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA), la Communauté économique européenne (CEE) et l’Union européenne (UE).

La Suède qui fut neutre pendant la seconde guerre mondiale ne commémore pas la fin du conflit. Pourtant, le 7 mai 1945 quand l’armée allemande signe sa reddition, des milliers de Suédois se rassemblent sur la grande artère Kungsgatan de Stockholm pour fêter la paix et la victoire de Alliés sur l’Allemagne.

L’attitude de la Suède face à l’Allemagne nazie fait l’objet de nombreuses critiques. Le pays, entre aides aux Allemands (qui par exemple pouvaient utiliser les voies ferrées suédoises pour le transport de troupes entre la Norvège et l’Allemagne) et aides aux Alliés (qui étaient autorisés à espionner les Allemands sur le territoire suédois) a surtout adopté une position la plus pragmatique possible pour éviter une invasion allemande.

Etats célébrant la fin de la seconde guerre mondiale
- France, Victoire de 1945
- Slovaquie, Deň víťazstva nad fašizmom (Victoire sur le fascisme)
- Tchéquie, Den osvobození (Journée de la libération)
- Pologne, "Dzień Zwycięstwa" (Journée de la victoire)
- Norvège, "Frigjøringsdagen" (Journée de la libération)
- Danmark (5 mai), "Befrielsen" (La libération)
- Pays-Bas (5 mai), "Bevrijdingsdag" (Journée de la libération)
- Ukraine (8 et 9 mai), "День Пам'яті" (Journée de commémoration)
- Bélarusse (9 mai), "День Перамоги" (Journée de la victoire)
- Russie (9 mai), "День победы" (Journée de la victoire)
- Kazakhstan (9 mai), "Жеңіс күні" ou "День победы" (Journée de la victoire)
- Italie (25 avril, Milan fut libérée des troupes nazies le 25 avril 1945), "Festa della Liberazione" (Fête de la libération)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *