Festival de couleurs et de saveurs

Festival de couleurs et de saveurs

Partagez
Actualités cuisine gastronomie voyage tourisme L'équilibre des saveurs, des couleurs et des éléments féminins/masculins est à la base des cuisines chinoises
L’équilibre des saveurs, des couleurs et des éléments féminins/masculins est à la base des cuisines chinoises

Vendredi 27 juin 2014. La Chine est réputée dans le monde entier pour sa cuisine ou plutôt ses cuisines tant elle varie selon les régions du pays. On distingue ainsi généralement 8 cuisines chinoises, dont celle de Canton, la plus répandue à travers la planète mais aussi la plus réputée et considérée comme la meilleure d’Asie, voire pour certains, du monde.

C’est principalement cette cuisine qu’on retrouve en France ou en Suède, ou du moins une toute petite partie de cette cuisine dont les mets de choix sont souvent à base de viandes non consommées en Europe comme les viscères, les pattes ou les queues d’animaux, sans compter les insectes, les souris ou les serpents.

Si comme en Suède et même plus en France, la cuisine revêt en Chine une dimension sociale très importante, elle remplit également dans ce pays des fonctions philosophiques et médicales fondamentales, avec une attention particulière apportée à l’équilibre entre les ingrédients féminins (yin) mous, liquides et rafraîchissants et masculins (yang) épicés, carnés et réchauffants. Les aliments sont choisis et cuisinés pour leurs vertus thérapeutiques réelles ou imaginées comme le souligne un proverbe chinois : « la médecine et les aliments proviennent de la même source ».

Toutes les gammes de cuisine se côtoient en Chine, de la plus sophistiquée à la plus simple, dans des restaurants au luxe sans limites aux petites gargotes des rues où les mets les plus simples sont pourtant parfois très savoureux.

Français et Chinois partagent l’immense intérêt porté à la cuisine, aux repas, à la bonne chère, aux liens sociaux tissés autour d’une bonne table. Une dimension moins importante en Suède. En revanche, celle-ci partage avec la Chine quelques ingrédients utilisés dans la cuisine : l’aneth, très présente dans certains plats du nord comme par exemple les Jiao Ze (raviolis), et la pomme de terre, introduite par les Européens et désormais cultivée aussi en Chine.

Un voyage et le tourisme en Chine passe obligatoirement par l’immense expérience culinaire qu’offre ce pays où la tradition culinaire est profondément ancrée dans la culture.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *