Jours fériés en France et en Suède,
histoire du lundi de Pentecôte

Jours fériés en France et en Suède,
histoire du lundi de Pentecôte

Partagez
Actualités politique société C'est en 2004-2005 que le lundi de Pentecôte a perdu son caractère férié, en France et en Suède
C’est en 2004-2005 que le lundi de Pentecôte a perdu son caractère férié, en France et en Suède

Lundi 9 juin 2014. Coïncidence, mais c’est en 2004-2005 qu’en France et en Suède le lundi de Pentecôte (annandag pingst) a perdu son caractère férié. Pour des raisons différentes, même si l’objectif final était identique, à savoir diminuer ou’éviter d’augmenter le nombre de jours fériés dans l’année.

Après les 15 000 décès provoqués par la canicule de l’été 2003, principalement chez les personnes âgées, une loi a été votée par le Parlement français pour créer une journée de solidarité dont les revenus serviraient à financer des actions en faveur des personnes âgées et handicapées. Concrètement, les entreprises versent une contribution de 0,30% de leur masse salariale brute à l’Etat et en contrepartie, les employés travaillent gratuitement une journée supplémentaire.

La loi prévoyait initialement que la journée supplémentaire travaillée devait être le lundi de Pentecôte, pour ensuite laisser le choix aux entreprises. Entre 2005 et 2013, la journée supplémentaire de travail a rapporté plus de 21 milliards d’euros à la caisse créée pour la récolte des fonds, la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie, CNSA.

En Suède, le Parlement a voté en 2004 une loi proposée par le gouvernement pour rendre férié le 6 juin afin d’affirmer le faible sentiment national des Suédois. Pour ne pas augmenter le nombre de jours fériés annuels et ne pas affecter l’économie du pays, la loi prévoyait qu’en échange, le lundi de Pentecôte serait travaillé. Les syndicats avaient alors réagi pour protester contre l’iniquité de l’échange. En effet, le 6 juin peut tomber n’importe quel jour de la semaine, y compris un samedi ou un dimanche – ce qui fait alors perdre aux salariés le bénéfice d’une journée férié – alors que le lundi de Pentecôte – toujours un lundi – offre la garantie d’un long week-end par an.

Férie ou pas, chômé ou pas, bon lundi de Pentecôte à tous !

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *