Elections en Suède
Stefan Löfven, nouveau Premier ministre ?

Elections en Suède
Stefan Löfven, nouveau Premier ministre ?

Partagez
Actualités France Suède La Suède s'apprête à changer de gouvernement alors que celui de France va tenter d'obtenir la confiance du Parlement
La Suède s’apprête à changer de gouvernement rose-rouge-vert, alors que celui de France va tenter d’obtenir la confiance du Parlement

Mardi 9 septembre 2014. Alors que le Premier ministre français Manuel Valls engagera le 16 septembre la responsabilité de son gouvernement sur une déclaration de politique générale présentée devant le Parlement, les Suédois choisiront le 14 septembre de conserver ou de nommer une nouvelle majorité à la Diète nationale suédoise.

Tous les sondages indiquent que l’Alliance aujourd’hui au pouvoir et structurée autour du parti de centre droit « Nya Moderaterna (les nouveaux Modérés) devra laisser la main à la coalition de gauche rose-rouge-verte dont le chef de file, Stefan Löfven deviendrait alors le nouveau Premier ministre de Suède.

Le bilan de l’actuel gouvernement n’est pourtant pas mauvais. La Suède s’est plutôt bien sortie de la crise qui a très durement frappé le reste de l’Europe et le monde. La croissance frôle les 2%, le taux de chômage décroit pour se stabiliser autour de 7%, les dépenses publiques sont maîtrisées avec une dette publique représentant 44,5% du PNB et un baromètre de conjoncture économique positif (103,2). Des chiffres qui raviraient les électeurs français.

Mais la majorité des Suédois souhaite un changement. L’Alliance de centre droit est au pouvoir depuis huit ans, un fait inédit dans ce pays où les sociaux-démocrates ont la plupart du temps tenu les rennes du pouvoir ces 80 dernières années.

A la fin du mois de septembre, la nouvelle Diète se réunira et son président proposera comme nouveau Premier ministre le chef du parti arrivé en tête des élections. Sauf accident, ce sera donc Stefan Löfven qui sera proposé et pour la première fois, cette proposition fera l’objet d’un vote des parlementaires.Jusqu’à maintenant, ce vote n’était pas obligatoire.

Et contrairement aux habitudes françaises, ce sera un homme aux origines très modestes qui accédera au pouvoir. Enfant abandonné par ses parents, ayant suivi une scolarité médiocre et sans parcours universitaire, ancien syndicaliste, Stefan Löfven ne présente pas vraiment le profil d’un chef de gouvernement tel que l’on se l’imagine en France.

Orateur médiocre, sans vraiment de pouvoir de conviction, le chef du parti social démocrate sera nommé par défaut à la tête du gouvernement suédois. Disposant de peu de marge de manoeuvre si l’on considère que personne en Suède n’envisage de s’engager dans une politique de relance qui coûterait cher au budget de l’Etat, proche de la majorité actuelle sur toutes les questions sociétales, le prochain gouvernement risque de décevoir très vite les électeurs avides de changement.

Sources :

le Parlement suédois (Riksdag) / nomination du Premier ministre

Parti social démocrate / CV de Stefan Löfven

IPSOS/DN dernier sondage élections 2014, 8 septembre 2014

Ekonomiefakta / chiffres économie suédoise 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *