Paris-Stockholm
zéro vol Air France

Paris-Stockholm
zéro vol Air France

Partagez
France Suède actualités La grève des pilotes de la compagnie porte drapeau de la France n'améliore pas une image déjà dégradée du pays dans le monde
La grève des pilotes de la compagnie porte drapeau de la France n’améliore pas une image déjà dégradée du pays dans le monde

Lundi 22 septembre 2014. Aujourd’hui, Air France n’assure aucun vol depuis Paris vers Stockholm et seulement un vol en sens inverse, en milieu de journée. Le trafic d’Air France entre les deux capitales est en effet très perturbé depuis le début – il y a déjà huit jours – de la grève des pilotes de la compagnie. Au centre du conflit, la volonté du groupe Air France-KLM de développer significativement l’activité moyen-courrier en créant une compagnie low-cost, Transavia Europe, délocalisée au Portugal avec comme objectif de devenir un acteur majeur du secteur dans les prochaines années. Un projet refusé par les pilotes qui craignent un alignement par le bas des conditions de travail et des rémunérations.

L’avenir du groupe est pourtant en jeu. Le secteur moyen-courrier est fortement déficitaire ( -120 millions d’euros en 2014) et aligne des coûts de production bien au-dessus des compagnies low-cost et même des transporteurs concurrents traditionnels comme Lufthansa ou British Airways. Des restructurations sont donc indispensables pour maintenir ce secteur, une activité indispensable à la survie de l’ensemble de l’activité du groupe.

Alors que la situation paraissait bloquée, le président directeur général d’Air France-KLM a proposé ce matin de suspendre jusqu’en décembre le projet de création de Transavia qui devait concurrencer les grands du secteur comme easyJet ou Ryanair. En contrepartie, le groupe porterait à 37 avions la flotte de Transavia France créée en 2007, soit bien au-delà des 14 appareils, un chiffre négocié avec les syndicats de pilotes.

Or le SNPL, principal syndicat de pilotes d’Air France (en nombre d’adhérents), vient de rejeter cette « ultime proposition » et y voit même une provocation puisque la direction menace de dénoncer l’accord créant Transavia France en cas de refus des pilotes. Ceux-ci sont appelés à manifester demain près de l’Assemblée nationale.

En Suède, ce conflit ne fait évidemment pas la Une d’une presse très mobilisée sur les sujets de politique intérieure après les élections du 14 septembre dernier et la gestation, difficile, d’un nouveau gouvernement.

Il n’en reste pas moins que la grève de la compagnie porte-drapeau de la France ne fait que renforcer un cliché que ne nombreux Suédois ont sur les Français : toujours en grève, tournés vers un passé glorieux et frileux à toute idée de changement.

Une image de la France ternie également par les nombreuses et sordides affaires qui entourent l’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, ou certains ministres français, Jérôme Cahuzac ou Thomas Thévenoud. Des scandales incompréhensibles en Suède où le moindre écart oblige son auteur à abandonner immédiatement la scène politique.

Dans la très rude concurrence internationale actuelle, dans ce monde ouvert où chaque entreprise, chaque pays doit développer sans cesse des trésors d’ingéniosité pour développer sinon conserver de l’attractivité, où des salariés et les personnels diplomatiques se battent pour séduire des clients, obtenir des marchés, attirer des investissements et les plus grands talents, gagner de l’influence et pouvoir exister sur la scène mondiale, de tels conflits et de tels agissements anéantissent malheureusement en quelques instants tous les efforts déployés.

Les sources :

– Pertes financières du moyen-courrier / Interview du président-directeur général d’Air France, Frédéric Gagey, Le Figaro du 2  septembre 2014

Projet Transavia Europe / Présentation du plan stratégique Perform 2020, site Internet Air France KLM finances

Proposition de la direction d’Air France de suspendre le projet Transavia Europe / Tract du syndicat SNPL

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *