Sommet pour l’emploi à Milan
1ère sortie du nouveau ministre d’Etat suédois

Sommet pour l’emploi à Milan
1ère sortie du nouveau ministre d’Etat suédois

Partagez
France Suède actualités A Milan, le nouveau Premier ministre suédois va rencontrer pour la première fois le président français François Hollande
Sommet pour l’emploi des jeunes à Milan,1ère sortie du nouveau ministre d’Etat suédois. L’Union européenne est en grande partie durement frappée par le chômage des jeunes.

Mercredi 8 octobre 2014. Aujourd’hui se tient à Milan le sommet pour l’emploi voulu et demandé par le président français François Hollande qui, comme la plupart des gouvernements des Etats de l’Union européenne, doit faire face à un important taux de chômage. Ce sommet est la première sortie internationale pour le nouveau Premier ministre suédois, Stefan Löfven, qui rencontrera à l’occasion la plupart de ses homologues européens.

Près de 20 chefs d’Etat et de gouvernement vont une nouvelle fois tenter de se donner les moyens financiers pour lutter contre le chômage, ce « 29ème Etat de l’Union », comme l’a surnommé le prochain président de la Commission Jean-Claude Juncker. Au cours des précédents sommets sur l’emploi de 2013, il avait été décidé de réserver six milliards sur deux ans, 2014 et 2015, pour favoriser l’emploi des jeunes particulièrement frappés par le chômage, dans les régions où celui-ci dépasse les 25%.

Il s’agit donc aujourd’hui de trouver les moyens techniques de débloquer ce fonds puisque celui est régi par les mêmes règles que celles encadrant l’utilisation des fonds européens dont seulement 1% peuvent être débloqués la 1ère année. Un mécanisme inadapté à la l’urgence de la situation. La France devrait, dans ce cadre, recevoir une enveloppe de 400 millions d’euros pour 11 régions et cinq départements d’outre-mer.

Ce sommet sur l’emploi et l’investissement est le premier d’une série de trois rendez-vous consacrés à l’emploi et la croissance programmés cet automne. L’emploi et l’investissement sont la priorité de la prochaine Commission dont le président souhaite mettre en place un plan d’investissement de 300 milliards d’euros sur trois ans pour lutter contre le chômage.

Stefan Lövfen aura l’occasion de rencontrer pour la première fois deux chefs d’Etat ou de gouvernement de poids et du même bord politique : le président du Conseil italien, Matteo Renzi, et le président français François Hollande qui ensemble défendent l’idée d’introduire plus de flexibilité dans les règles européennes relatives aux déficits publics.

Mais sur ce sujet, la nouvelle ministre des Finances suédoise, Magdalena Andersson, en appelant à la discipline budgétaire, a déjà pris le contre-pied de ses collègues italien et français. La Suède devenue sociale-démocrate ne renforcera pas le camps dans l’Union européenne des partisans de plus de souplesse dans le contrôle des déficits publics, même si elle estime que la disette financière peut difficilement contribuer à la croissance.

Les sources :

– Carte des taux de chômage des moins de 25 ans dans l’Union européenne / Eurostat (2013)

– Sommet européen pour l’emploi / Communiqué de presse de la Commission européenne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *