Suède
le budget 2015 est présenté au Parlement

Suède
le budget 2015 est présenté au Parlement

Partagez
Le budget 2015 présenté par le gouvernement suédois prévoit des réformes nécessitant 25 milliards de couronnes, avec comme objectif faire de la Suède le pays avec le taux de chômage le plus bas de l'Union européenne en 2015
Le budget 2015 présenté par le gouvernement suédois prévoit des réformes nécessitant 25 milliards de couronnes, avec comme objectif faire de la Suède le pays avec le taux de chômage le plus bas de l’Union européenne en 2015

Jeudi 23 octobre 2014. Après la France où le projet d loi de finances pour 2015 a été présenté à l’Assemblée nationale mardi 14 octobre, c’est au tour du gouvernement suédois, nouvellement en place, de soumettre au Parlement son premier budget d’Etat 2015. Les sociaux-démocrates et les Verts au pouvoir ont reçu le soutien du parti la Gauche, l’ancien parti communiste suédois. 

Les dernières élections générales de septembre dernier en Suède ont porté au pouvoir les sociaux-démocrates et les verts qui se sont alliés pour former un gouvernement. Mais avec seulement 138 députés sur les 349 que compte le Parlement, la proposition de budget risque d’être chahutée si ce n’est rejetée. Le parti nationaliste Les démocrates de Suède (SverigeDemokraterna), troisième parti après les sociaux-démocrates et les Modérés (centre droit) mais devant les Verts, avec 49 députés, a déjà menacé de ne pas voter le budget en l’état.

Les points de friction sont nombreux, non seulement entre les partis au pouvoir et l’opposition, mais aussi entre les sociaux-démocrates et leurs alliés les Verts. La politique énergétique, la taxe sur l’essence, les règles concernant les éventuels bénéfices des assurances de santé ou encore certains aménagements du territoire comme la fermeture ou non de Bromma, l’aéroport proche du centre de Stockholm, divisent les deux partis. Avec comme conséquence, des points d’incertitude laissés dans la proposition de budget 2015.

L’opposition, l’ancienne alliance de centre droit au pouvoir autour des Modérés, est virulente dans sa critique du budget. Pas assez tourné selon elle vers l’entreprise, pilier de l’économie dans un monde ouvert et mondialisé. Elle fustige la hausse du coût du travail entraînée par la suppression de règles régissant les cotisations patronales des jeunes travailleurs (10 milliards de couronnes) et la hausse de certaines taxes. Au total, ce sont 20 milliards (220 millions d’euros) de couronnes supplémentaires qui seront ponctionnées auprès des entreprises.

Le parti nationaliste suédois s’oppose également à la proposition de budget « mal orienté », selon lui, et qui « aura une influence négative sur la croissance » par des coûts de travail et des impôts en hausse.

C’est la ministre des Finances qui a présenté ce matin au Parlement puis à la presse le budget 2015. Un budget qui prévoit une croissance et une baisse du chômage pour les prochaines années grâce à la mise en oeuvre de réformes qui vont coûter 25 milliards de couronnes. Avec des objectifs ambitieux comme celui par exemple de faire la Suède en 2020 l’Etat de l’Union européenne présentant le taux de chômage le plus bas. Interrogée sur la possibilité d’un rejet du budget par le Parlement, elle a refusé de spéculer tout en précisant que toute évidence « les partis d’opposition ne voulaient pas coopérer sur la question du budget ».

Le vote du Parlement aura lieu en décembre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *