Technologie et industrie européennes
Delta Airlines commande 50 Airbus

Partagez
Europe France Suède Les succès d'Airbus ou de l'ESA sont des exemples de ce dont est capable une Europe unie qui met en commun ses ressources

Succès pour l’Europe Delta commande 50 avions à Airbus

Vendredi 21 novembre 2014. Basée à Atlanta aux Etats-Unis, la compagnie américaine Delta Airlines, une des plus grandes compagnies aériennes du monde en transportant chaque année 165 millions de passagers vers 606 destinations dans 119 pays, vient de passer au constructeur européen une commande d’une valeur de 14 milliards de dollars pour la livraison de 50 avions long-courriers. Un succès de plus pour l’Europe.

Cette commande se répartit entre 25 A350-900 et 25 A330-900neo qui peuvent respectivement transporter pour chacun d’entre eux, dans une configuration bi-classe, 315 passagers sur une distance de près de 14 000 km et 310 passagers sur 14 500 km.

L’A350 est le dernier né de la famille Airbus et a effectué son premier vol d’essai il y a tout juste un peu plus d’un an, au mois de juin 2013. Equipé des dernières innovations technologiques et aérodynamiques, construit pour 70% avec des matériaux composites nouveaux, cet avion affiche des performances exceptionnelles : sa consommation de carburant serait ainsi 25% inférieure à celle de son concurrent direct le Boeing 777 et 6% de moins que l’avion dernier cri de Boeing, le Boeing 787 appelé aussi le Dreamliner.

L’A330-900neo, dont le développement a été annoncé l’été dernier, est une version améliorée des avions long-courriers A330-200 et -300, avec un allègement de la masse, des ailes aux performances accrues et de nouveaux équipements dans la cabine et le cockpit. Ces modifications permettent ainsi d’améliorer de plus de 700km le rayon d’action de l’appareil en transporter un peu plus de passagers.

En dépit des doutes émises par le dirigeant de Boeing, Jim MAcNerney, au salon de Farnborough 2014, qui estimait que l’A330 neo ne présentait que de vieilles technologiques, les performances de l’A330 neo ont séduit les compagnies aériennes, comme le prouve la toute dernière commande passée par Delta après celles d’Air Asia et Air Lease Corportion l’été dernier portant sur plus de 120 appareils.

Le succès d’Airbus, dans un marché pourtant longtemps dominé par les Américains, illustre ce dont l’Europe est capable quand elle allie ses forces. Il est aussi une extraordinaire vitrine pour la technologie et l’industrie européenne, dont celles de la France où très exactement il y a très exactement 231 ans, le 21 novembre 1783, pour la première fois au monde, des hommes naviguent dans le ciel et traversent Paris à une altitude de 1 000 mètres avec Jean-François Pilâtre de Rozier et le marquis François-Laurent d’Arlandes à bord de La Révillon conçu par Etienne Montgolfier.

C’est aussi la coopération européenne dans la recherche et le financement qui a permis l’incroyable exploit de la sonde Rosetta qui a réussi à poser un robot d’exploration sur une comète distante de 500 millions de kilomètres de la Terre, un exploit salué par la NASA. La sonde a été lancée il y a dix ans par une fusée Ariane financée, conçue et réalisée dans le cadre d’un programme européen, l’Agence spatiale européenne, auquel participent 20 Etats européens, dont la France et la Suède.

C’est l’Europe qui donne la dimension nécessaire pour permettre aux différents pays européens d’exister et de survivre dans un monde ouvert et globalisé. L’Union européenne est un formidable multiplicateur de puissance pour des « petits » Etats comme la France ou la Suède, peuplés seulement de 60 ou 9 millions d’habitants, mais sans la contribution desquels, le projet de la construction de l’Union européenne serait lettre morte.

Les sources :

Airbus

Delta Air Lines

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *