Visite du roi et de la reine de Suède en France
briefing du couple royal

Visite du roi et de la reine de Suède en France
briefing du couple royal

Partagez
France Suède actualités Le roi et la reine de Suède préparent leur venue en France avec la recherche, l'environnement et la culture au menu de la visite officielle
Le roi et la reine de Suède préparent leur venue en France avec la recherche, l’environnement et la culture au menu de la visite officielle du 2 au 4 décembre 2015. Copyright Kungahuset.se

Lundi 24 novembre 2014. Le roi et la reine de Suède, invités par le président français François Hollande, seront en visite officielle en France la semaine prochaine, du 2 au 4 décembre, comme l’avait révélé à la presse le Premier ministre suédois en octobre dernier. Les thèmes de cette visite d’Etat sont nombreux : les sciences et la recherche ainsi que les questions environnementales et d’intégration. Le couple royal fera également la promotion du dynamisme culturel et créatif de la Suède.

Comme avant chaque visite d’Etat, le roi Charles Gustave XVI et la reine Silvia de Suède sont briefés par le ministère des Affaires étrangères. Le briefing consiste en plusieurs réunions préparatoires au château royal de Stockholm, situé dans la vieille ville à quelques pas du ministère et du Parlement. Aujourd’hui a lieu la dernière d’entre elles. Elle sera immédiatement suivie par une conférence de presse donné sur place aux médias français.

Le programme de la visite d’Etat, au-delà du du traditionnel dîner officiel donné à l’Elysée le soir de l’arrivée du couple royal le 2 décembre, prévoit l’inauguration par le roi de la conférence internationale sur le climat et l’énergie à Paris où se tiendra en décembre 2015 COP21, la conférence internationale sur le changement climatique qui devrait aboutir à la définition des grandes lignes du futur accord pour l’après-2020 devant contraindre tous les pays à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

La reine Silvia remettra le même jour, le 3 décembre, à l’hôpital Necker de Paris, le Prix franco-suédois pour les jeunes chercheurs en France, avant l’ouverture d’un séminaire sur le cancer de l’enfant auquel participent des chercheurs suédois et français comme Klas Kärre, président du Conseil scientifique de la Fondation suédoise du cancer ou Olivier Delattre de l’Institut Curie.

Autre moment fort lié a la recherche et de la haute technologie, le roi et la reine se rendront le 4 décembre à Toulouse, capitale européenne de l’industrie européenne et spatiale, troisième ville étudiante de France après Paris et Lyon avec près de 100 000 étudiants répartis entre universités et grandes écoles, et centre important de la recherche française avec la présence du CNES (Centre nationale d’études spatiales), du CNRS (Centre nationale de la  recherche scientifique) ou de l’INRA (Institut national de la recherche agronomique). A Toulouse, le roi et la reine visiteront le site du constructeur d’avions européen Airbus – qui vient de remporter une importante commande de 50 avions long-courriers de Delta Airlines et le CNES.

La culture et les questions d’intégration faisant également partie des thèmes de la visite royale, Charles XVI Gustave et la reine Silvia se rendront dans l’après-midi du 3 décembre, dans le 19ème arrondissement de Paris, un quartier bigarré et populaire de la capitale française, pour visiter le Centquatre, un lieu culturel de production et de résidence où 60% des 3 000 artistes se produisant chaque année sont étrangers.

Les relations entre la France et la Suède sont historiques, le roi de Suède étant aujourd’hui un descendant du maréchal d’Empire français Jean Baptiste Bernadotte.

Si les échanges économiques entre la Suède et la France sont relativement modestes – la part de marché de la France représente 4,2 % des importations suédoises et celle de la Suède 1,1% des importations françaises (2012) – on peut toutefois relever la présence en 2011 en Suède de 440 entreprises française contre 223 en 2000, plaçant ainsi la France au 9ème rang des employeurs étrangers, et que les entreprises suédoises en France emploient 100 000 personnes en France (Volvo, Scania, Securitas…).

La coopération scientifique entre la France et la Suède est dynamique avec l’aide notamment de l’Association franco-suédoise pour la recherche (AFSR) créée en 1967 et à l’origine des deux prix pour les jeunes chercheurs en France et pour les jeunes chercheurs en Suède. Les laboratoires et les universités des deux pays entretiennent de nombreux liens et mettent en place d’importants programmes de recherche communs avec l’appui de structures comme TOR de l’Institut français de Stockholm qui vise à créer et à renforcer les relations entre les chercheurs français et suédois.

Côté échanges académiques et culturels, la France est le premier pays d’accueil des étudiants suédois venus dans le cadre du programme européen Erasmus créé en 1987 pour favoriser l’émergence d’un espace européen de l’enseignement supérieur. D’autre part, la présence en France du seul Centre culturel suédois du monde marque tout l’intérêt que porte la Suède à la France. Quant à l’élite suédoise, elle a reconnu en 2014 la recherche et la création culturelle françaises à plusieurs reprises en attribuant à Patrick Modiano la Prix Nobel de la littérature et à Jean Tirone le Prix de la Banque de Suède en sciences économiques.

Les sources :

La Maison royale de Suède / Kungahuset

Ministère des Affaires étrangères français

Institut français de Stockholm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *