Culture
Kandinsky, de la Russie à la France
en passant par la Suède

Culture
Kandinsky, de la Russie à la France
en passant par la Suède

Partagez
Vassily Kandinsky après avoir été russe et allemand devint citoyen français. Il séjourna également en Suède où il rejoint Gabrielle Munter dont il était amoureux
Aquarelle peinte par Kandinsky au cours de son séjour en Suède

Mardi 16 décembre 2014. L’art est à la Une de Google qui rend aujourd’hui hommage à Vassily Kandinsky, né sujet du tsar russe le 16 décembre 1866 en Russie, et mort citoyen de la République française, à Neuilly-sur-Seine, dans la banlieue parisienne en 1944. Fondateur de l’art abstrait, artiste nomade, il a vécu en Russie, en Allemagne, en France mais aussi en Suède, à Stockholm où il avait rejoint Gabrielle Munter dont il était amoureux.  

Le président français François Hollande, en inaugurant à Paris le Musée de l’histoire de l’immigration, a rappelé hier qu’un Français sur quatre était issu de l’immigration, et vanté l’apport des immigrés à la République française. Des immigrés dont a fait partie Vassily Kandinsky, russe puis allemand, qui après la fermeture en Allemagne du Bauhaus – où il enseignait – par les Nazis, s’est réfugié en France pour y devenir citoyen français en 1939 alors que les éléments de haine allaient se déchaîner dans toute l’Europe et le monde.

Trente deux ans après sa mort en 1944 à Neuilly-sur-Seine, sa femme Nina Kandinsky fit don de toutes les oeuvres de l’artiste au Centre national d’art et de culture Georges-Pompidou, institution à Paris dédiée à la création moderne et contemporaine qui ouvrit ses portes en 1977. Depuis, le Centre George Pompidou, qui accueille aujourd’hui plus de 5 millions de visiteurs par an, héberge la plus grande collection au monde d’oeuvres de Vassily Kandinsky.

Si Vassily Kandinsky a passé les dernières années de sa vie en France, il a aussi séjourné en Suède, au lendemain de la Première guerre mondiale, où il rejoignit la femme russe dont il était amoureux, Gabrielle Munter, peintre qui avait fuit la Russie en guerre pour s’installer à Stockholm au cours de l’été 1915. Il passa ainsi plusieurs mois dans la capitale suédoise, dans un pensionnat modeste sur la place huppée de « Stureplan ». Le propriétaire d’une gallerie de la rue chic de Strandvägen, Carl Gummesonhade, organisa une exposition d’oeuvres des deux peintres qui eut un grand succès.

Au cours de son séjour à Stockholm, Kandinsky fréquenta plusieurs personnalités du milieu intellectuel suédois, dont Poul Bjerres, écrivain, peintre, médecin et psychothérapeute. Avec Gabrielle Munter, Kandinsky lui rendit visite chez lui, à Tumba, au sud de Stockholm, où le médecin suédois possédait une maison et recevait ses amis comme Carl Milles, Isaac Grünewald, Sigrid Hjertén ou encore Gregor Paulsson.

Juste avant de quitter la Suède, en mars 1916, Kandinsky peint une aquarelle représentant son ami Poul Bjerres dans une attitude pensive, appuyé contre un bouleau et entouré de la nature suédoise. Il lui offrit cette peinture qui fut la seule oeuvre jamais peinte par lui pour être offerte à une personne privée.