Le Français Patrick Modiano,
prix Nobel de littérature
à Rinkeby, banlieue sensible de Stockholm

Partagez
France Suède actualités Le prix Nobel de littérature a rencontré des élèves de Rinkeby un quartier sensible de Stockholm avec 90% d'immigrés

Le prix Nobel de littérature a rencontré des élèves de Rinkeby un quartier sensible de Stockholm avec 90% d’immigrés

Vendredi 12 décembre 2014. Loin du faste de la cérémonie de remise des prix Nobel et du banquet donné par le roi de Suède en l’honneur des lauréats, Patrick Modiano s’est rendu aujourd’hui à Rinkeby, une banlieue de Stockholm dont 90% des habitants sont d’origine étrangère. Il s’ est rendu à la bibliothèque municipale où il a été accueilli par des élèves heureux de pouvoir lui lire quelques pages de son roman « Dora Bruder ».

La Suède, qui lui a remis le prix Nobel de littérature par l’intermédiaire du roi mercredi dernier, n’est pas un pays étranger pour Patrick Modiano. Son petit-fils est suédois, sa fille Marie étant marié au chanteur, compositeur et parolier suédois originaire de Malmö Peter Von Poehl. En revanche, la ville de Rinkeby, située dans l’ouest de la commune de Stockholm, doit lui être moins familière.

Il y a rencontré aujourd’hui des élèves d’une école, en présence de quelques membres de l’Académie suédoise (Svenska Akademien), l’institution qui l’a désigné lauréat pour l’année 2015, et de la ministre de la Culture Alice Bah Kuhnke, dont le père est d’origine gambienne. Des chants traditionnels de Noël ont été chantés, comme l’incontournable « Sainte Lucie » ou encore « Staffan était un garçon d’étable », avant le point d’orgue de la journée. Les élèves ayant étudié le roman « Dora Bruder » de Patrick Modiano, qui raconte Paris, l’occupation et la vie des Juifs pendant la seconde guerre mondiale, ont pu lui lire quelques extraits en suédois. Le tout en présence de Madeleine Gustafsson qui a traduit le roman du français au suédois.

A la fin de la lecture, Patrick Modiano est monté à son tour sur scène, visiblement ému par la lecture faite pas les adolescents. « C’est la meilleure journée de ma vie » est il même allé jusqu’à dire.

Rinkeby est une agglomération de Stockholm qui, en 2010, avaitbeaucoup fait parler d’elle en Suède mais aussi en France où l’on découvrait alors que la société suédoise, toujours donnée en exemple par les politiques français, avait aussi des problèmes avec sa population d’origine étrangère. De violentes émeutes avaient secoué la ville pendant plusieurs jours impliquant plus d’une centaine de jeunes immigrés. Si l’origine de ces violences était mal connue, celles-ci révélaient pourtant les tensions existant entre Suédois de souche et d’adoption.

Avec 90% de sa population d’origine étrangère, Rinkeby, 15 000 habitants, est un quartier de Stockholm qui connaît régulièrement des poussées de violence et une criminalité importante. La police de Stockholm a décidé en février dernier d’y tripler le nombre de policiers en service, même si les forces de sécurité ne sont peut-être pas la réponse face à une population très touchée par le chômage. En septembre dernier, l’entreprise de livraison Schenker suspendait ses services à Rinkeby expliquant qu’elle ne pouvait plus garantir la sécurité de ses employés exposés à la violence de l’agglomération.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *